Un matin de printemps 1972, je suis Sergent de semaine à la 3° Cie. Comme chaque matin dans ce cas là, la compagnie a été réveillé et l'heure du rapport approche. Pour aujourd'hui il est^prévu que le rapport se fera en tenue de sortie. (Je ne sais plus qu'elle en était la raison....) Bref, les cadres arrivent les uns après les autres au bureau de la semaine et passent comme chaque matin nous saluer et donner ou  prendre les consignes du jour.

Ce matin là une bonne petite pluie de printemps bien soutenue a fait son apparition et le Capitaine me demande d'informer tout le monde qu'il faut descendre au Rapport avec la capote longue et non plus en simple veste. Je fais passer le mot sans problème jusqu'à ce qu'arrive le Lieutenant D.... ( Je tairai son nom par discrétion  ) Je lui fait passer la consigne mais quelques instants plus tard je le vois réapparaître affolé en me disant qu'il n'a pas son manteau.

Comme le Caporal de semaine reste au bureau pendant le rapport le Lieutenant D.... décide de lui emprunter son vêtement, ça tombe bien ils ont à peu près la même taille. rapidement il enlève ses barettes d'épaules de sa veste, les installe sur le manteau du Caporal et rejoint rapidement la cours ou toute la compagnie est déjà rassemblée.

Le rapport débute et je me rend compte alors qu'une bonne partie de la compagnie est hilare, alors que je m'interroge sur ce comportement je découvre que le lieutenant a sur ses manches, les Galons de Caporal et sur ses épaules les barettes de son grade.

Le Capitaine qui ne manquera pas d'humour sur ce coup lui dira : " Caporal/Lieutenant..! Un peu de sérieux je vous prie..." déclenchant cette fois l'hilarité générale de la troupe.... Aprés cette paranthèse matinal le sérieux repris trés vite le dessus mais l'histoire en fit rire plus d'un et ne manqua pas de succiter des commentaires durant les jours qui suivirent....

Comme me le disait il y a quelques temps ce Capitaine de Compagnie que j'ai retrouvé récemment :" Celui là..! Il ne nous a pas laissé un souvenir impérissable... "