Avril 1972, nous sommes en exercice avec nos amis Britanniques du côté deWansee. A l'instar des troupes alliées qui nous accompagnent, nous avons installé un bivouac "enterré" quelque part dans les bois.

026_Berlin_1971_07_Feu_de_Camp___Heligensee

Aux environs des 2 / 3h00 du matin aprés quelques "jeux de cache cache" avec nos amis anglais, nous nous couchons dans nos trous aménagés selon le modèle des Anglais. Le Lieutenant a fait couper toutes les Radios, les consignes sont laissées aux Sentinelles qui sont chargées de se relayer toutes les heures, d'entretenir le feu et de nous réveiller vers les 7h00 du matin.

Nous dormons tranquillement depuis plusieurs heures lorsque nous sommes réveillés par des coups de Klaxon assez lointains et répétés. Nous sortons de nos abris les uns après les autres les yeux gonflés et quelque peu hagards et nous prenons conscience que ces coups de Klaxon sont sans doute pour nous.... Un coup d'oeil sur la montre....il est 8 h 30....!

Le Lieutenant ouvre sa radio et effectivement et nous entendons imédiatement un appel nous concernant et nous signifiant une alerte Générale au Quartier Napoléon. les coups de klaxon que nous entendons sont tout simplement ceux de nos unimogs et de nos chauffeurs qui nous cherchent, ils étaient eux, sur un excercice de conduite de nuit avec d'autres éléments et eux avaient été prévenus, ne sachant pas précisément ou nous étions et personne ne pouvant nous joindre par radio, ils nous cherchaient sans succés depuis 2 ou 3 heures....

006_Berlin_1972_05_2_3_Cour_2__Cie

Branle bas de combat, tout le monde ramasse son barda en catastrophe, saute dans les camions et nous voilà en route vers le quartier ou nous arriverons alors que tout le monde est déjà en place avec Armes et Bagages dans la cour d'honneur .

Une de nos sentinelles s'était endormie, les radio étaiten coupées et nous dormions tous du sommeil du juste... Je n'ai jamais su s'il y avait eu des suites, mais heureusement que cette alerte n'était qu'un excercice....