Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Association des Anciens et des Amis des Forces Françaises à Berlin.
Association des Anciens et des Amis des Forces Françaises à Berlin.
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 271 598
Archives
8 octobre 2011

Historique du 46° Régiment d'Infanterie

Régiment LA TOUR d'AUVERGNE...:

Il fut cré le 4 Février 1644, au début du règne de Louis XIV, pendant la guerre de 30 ans. A l'origine il prend le nom de " MAZARIN FRANCAIS ". 

En 1651, il est rebaptisé " BRETAGNE " et participe aux guerres de la monarchie du Roi Soleil et contribue également à la cause de l'indépendance Américaine.

Son Drapeau aux deux couleurs Aurore et Noir porte la Devise " Plutôt Mourir que Faillir " devise à laquelle il restera toujours fidèle. 

Il devint en 1791 le 46ème régiment de ligne et participe aux combats de la jeune république française.

De 1800 à 1815, le régiment sillonne toute l'Europe sur les traces de l'Aigle.
Il porte  le nom de " La Tour d’Auvergne " depuis la mort du premier grenadier de France, l’un de ses officiers tombé héroïquement le 27 juin 1800 au champ d’honneur à Oberhausen et dont le corps repose au Panthéon.

Bonaparte en personne ordonna que son nom soit désormais accolé à celui du régiment.

En 1805, il combat aux côtés du 11ème Régiment de Chasseurs à la bataille d'Austerlitz.

Durant la campagne d'Allemagne, le Régiment arrive à Berlin pour la 1ère fois le 21 novembre 1806, 2 Jours Plus tard il sera présenté à l'Empereur.

Il participe à la campagne de Russie en 1807, en 1809 à celle d'Autriche.

En 1812 il combat  à La Moskova, et est pratiquement décimé aux cours de la bataille sur la Bérézina.
Réorganisé en 1813, il prend part aux combats près de Leipzig cette même année.

Il est Dissout en 1815 et est recréé de la Légion d'Indre et Loire, durant la guerre de Crimée, en 1855 il contribue à la prise de Sébastopol

En 1914, il participe aux combats de la Marne, et s'illustre dès 1915 à Vauquois dont il ne quittera la région que le 26 juillet 1916. Cette bataille ne lui rapportera aucune citation, mais elle sera inscrite sur son drapeau.
En 1916, il combat dans la Somme, puis dans l'Aisne en 1917 et en 1918 le Régiment se distingue à Noyon, ou il barre la route de Paris à l'ennemi. Il se rend ensuite en Alsace ou il participe aux derniers combats décisifs de la victoire.

Le 28 novembre 1918, le régiment est cité à l'ordre de la 5ème Armée française, ses pertes s'élèvent alors à 3684 tués ou disparus, dont 76 officiers.

Entre les deux guerres, il est stationné dans les environs de Paris. Fidèle à sa devise, Il succombe héroïquement sur l’Aisne à Asfeld le 10 juin 1940: il reste alors 6 officiers, 8 sous-officiers et 82 soldats. Mais il sera dissous dès la création de l'armée d'armistice.

Reconstitué en 1944, le régiment renaît lors de la libération de la France, devient 46ème Bataillon d'Infanterie et reçoit le 11 janvier 1945, son drapeau des mains du Général de Gaulle.

Il est à la Rochelle lorsque intervient le reddition de l'Allemagne le 8 mai 1945. Il participe ensuite à l'occupation de l'Allemagne en Rhénanie de 1945 à 1947 avant de venir occupé Berlin le 2 novembre 1947. Il y assurera les missions de souveraineté puis de protection de la ville.

Le Régiment de " La Tour d’Auvergne " est l'une des deux seules formations françaises, avec le 11ème Régiment de Chasseurs, à avoir tenu le créneau pendant près d'un demi-siècle sur le front le plus exposé de la Guerre Froide jusqu'à sa dissolution " FERME POUR CAUSE DE VICTOIRE ", le 14 septembre 1994.

Il sera en 1995, recréé à Vincennes comme régiment de réserve avec des éléments dérivés du 24ème Régiment d'Infanterie ( d'active).

Le 30 Juin 1997 il sera définitivement dissout. Son Drapeau est conservé à la salle des Emblêmes du Chateau de Vincennes avec ceux de nombreux autres régiments prestigieux...


 Son drapeau porte les noms des victoires suivantes :

 ZURICH 1799
 AUSTERLITZ 1805
 La MOSKOVA 1812
 SEBASTOPOL 1855
 La MARNE 1914
 VAUQUOIS 1915
 NOYON 1918

Outre ces prestigieuses batailles le 46ème Régiment d’Infanterie est deux fois décoré de la croix de guerre avec une palme pour les campagnes de 1914-1918 et de 1939-1945, de la médaille d’or de Milan, et depuis 1994 des flammes de la République Fédérale Allemande et de la ville de Berlin, pour son engagement pour la paix et la liberté.

Sources :

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/46e_r%C3%A9giment_d'infanterie_de_ligne

 

 

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité