Insigne_CEC_10Novembre 1971 Raid de fin de Stage Commando à Goslar pour la 3° Cie

Depuis quelques jours nous sommes dans le Harz avec la 3° Cie qui termine son stage commando. La 3° section dont je fait partie est composée de la 71/10 et n'a pas suivi le stage, Mais nous participons de manière "allégée" au raid de cette fin de Stage.

001_Descente_Rappel_Goslar_1972

Les marches et autres exercices se sont enchainés depuis 2 ou 3 jours et les "Bleus" que j'encadre ne sont  pas trés en formes, il faut dire que nous avons été gâtés, pluie, vent, froid et même de la neige le dernier jour... Justement dernier jour de ce raid, il y a la fameuse descente en rappel. La 3° section en est dispensée et nous ferons la descente par un petit chemin qui suit la falaise.

Du côté de ceux qui ont suivis l'intégralité du stage il y a aussi quelques "Douleurs" et l'un des participants a confié armes et bagages à quelques uns de ses camarades. Les armes et les sacs descendent par un tyrolienne installée par les moniteurs alors que les stagaires effectuent leur descente en rappel comme prévu. Arrivé en bas tout le monde récupère son barda... Sauf notre "Blessé de Guerre" qui suite à un malentendu pense que ses copains vont continuer à se charger des ses effets. Mauvaise pioche...! Car celui à qui il a confié son Arme ( FSA 49/56 ) la laisse apppuyée contre un arbre pensant à juste titre que son propriétaire va la récupérer.

44390_135803386463929_100001028041707_217739_2746256_nTout le monde monte dans les camions, et, direction Berlin pour une bonne douche Chaude et un bon lit.... Sauf que, arrivé à l'Armurerie, Il manque un Fusil...! Je ne vous explique pas le branle bas.... 

Résultat la douche sera pour plus tard et nous passerons un bon moment dans la cour à essayer de comprendre le pourquoi du comment de la chose pour finalement en déduire que l'Arme a été oubliée sur le terrain.... Inutile de vous dire les complications que cette situation a créée et les explications qu'il a fallu fournir en haut lieu pour justifier  un retour à Goslar avec tout ce qu'il fallait comme laisser passer et autres formalités pour y retourner. C'est finalement le Capitaine accompagné de celui à qui l'arme avait été confiée qui y est retourné.... Ils l'ont retrouvée à l'endroit ou elle avait été déposée, elle n'avait pas bougée et surtout personne n'était passé par là....!

Sans en savoir davantage je pense que ça a du chauffer dans les coulisses, et le Capitaine en question me confiait il y a quelques temps que cela avait failli lui couter trés cher.....